Au Green Washing

sur l’air de « L’amour à la machine » d’Alain Souchon

Passez la nature au green-washing
Faites la bouillir
Pour voir si ses couleurs d’origine
Peuvent tenir
Peut-on trahir dans un autre autr’ Grenelle
L’environnement ?
Ré-entendre vos sempiternels
Boniments ?

Aseptisez l’éclat initial
De nos fleurs, de nos pétales
Le rouge coquelicot est presque mort
Encore un effort !

Passez le vivant au green-washing
Faites le souffrir
Pour voir si encore vos bénéfices
Peuvent grossir
Est-ce qu’on pourrait flinguer les abeilles
Définitivement
Pour enfin nous fabriquer du miel
Numériquement ?

Autrefois le vert était tendance
C’est drôle quand on y pense !
Aujourd’hui les profits sont mondiaux
On appelle ça le bio !

Allez !
Green-washing !

Innondez nous d’moteurs électriques
On adore, c’est plus pratique !
Des drônes pour polliniser les fleurs
Et ce s’ra le bonheur !

Passez la nature au green-washing
Faites la mourir
Voir enfin le règne des machines
Advenir
On fabriquera des tours de Babel
Naturellement
Des bunkers pour bourrer d’babibels
Nos enfants, Nos enfants,  Allez !
Au green-washing  !