Ech’ Pitchet

L’Estaca – Lluis Llach
Adaptation picarde : Jacques Dulphy

Ech père Sacha l’ainmoait bien dviser
Quante j’étoais coèr un tchotin
O rbéyoait chés carettes s’in aller
Dans ch’solé neu du matin

« Ti ll’os ti djo vu, qu’ej li nmandoais
Ch’pitchet d’où qu’os est attatché
Si o n’povons jamoais l’défitcher,
O n’poro mie s’écaper. »

O l’tiroème tértous qu’i tchéroait
A n’poro mie toudi durer
Est seur qu’i tchéro, tchéro, tchéro

Ch’n’est qu’un viu pitchet buli

Si ti tu l’saques d’ech coté chi
Pi mi si j’saque d’ech coté lo,
Est seur qu’i tchéro, tchéro, tchéro,

Oz érons no Libarté.

Chés jours et pi chés nuits, a passoait
O s’éstintchoait coèr ses mains
À pèrt nous eutes souvint, o s’d’isoait « 
J’m’ai coèr étchiné pour rien ! »

Bié seur qu’ej sais qu’i doèt s’bérziller
Mais pour o, i feuro des bros
Et pi meume, si no forche al mantchroait
Pour guégner, bè o cantro…

Refrain

 

Un jour éch viu i s’a in allé,
Trondlé pér un méchant vint
Éj pinse, quante éch solé l’est joutché :
 « Achteure, ej sais d’où qu’jé dviens »

Mais d’zeutes éfants, un jour, i varont
Canter aveuc mi à l’rousée,
Él pu bélle éd tertoutes chés canchons
Ch’est l’darinne qu’i m’o tchitté.

Refrain